BIENVENUE SUR NAMATU ANMA

Bura na mano, Holî hai

Photo Steve McCurry’s

Cette année, Holi démarre le 13 mars.

Aussi appelée la fête des couleurs, Holi est une fête extrêmement joyeuse, très appréciée, y compris des touristes qui se pressent pour y participer. Surtout pratiquée dans l’Inde du nord, cette fête hindoue est toutefois présente un peu partout, et annonce la fin de l’hiver, le retour du printemps et du renouveau.

Holi célèbre aussi la victoire du Bien sur le Mal.

Durant ce laps de temps, toutes les barrières religieuses et culturelles sont rompues. C’est une fête pour la tolérance et le respect : on s’excuse de ses fautes, on pardonne celles des autres.

Chaque couleur a une signification bien particulière :

le vert pour l’harmonie

l’orange pour l’optimisme

le bleu pour la vitalité

le rouge pour la joie et l’amour.

Les gens se lancent toutes sortes de poudres colorées en prononçant à la cantonade  des «  Bura na mano, Holî hai », (« Ne soyez pas fâché, c’est Holi »).

 

Plusieurs histoires sont associées à l’origine du festival de Holi. La mythologie y joue un rôle très important. Deux légendes sont plus particulièrement répandues, celle de Holika Dahan et celle de Radha et Krishna.

 

Selon la première légende, le despote Hiranyakashyap, père du petit Prahlad voulut tuer son fils car il lui avait désobéi.  Hiranyakashyap le condamna à brûler sur un bûcher. Or, pour mettre à exécution l’horrible sentence, il fit appel à sa sœur Holika, autre démone, et lui demanda de mettre au point un subterfuge pour tromper la vigilance de l’enfant. Il suggéra à sa soeur de s’entourer de sa cape protectrice, de s’asseoir sur un feu de joie et, ainsi protégée, de prendre sur ses genoux le petit Prahlad. Par miracle la cape vint entourer l’enfant, et ce fut Holika qui brûla. Puis, le dieu Vishnu apparut et tua Hiranyakashyap.

Depuis, Holi symbolise la victoire du Bien sur le Mal.

 

Une autre légende relate que, le jeune Krishna à la peau sombre était jaloux du joli teint clair de son âme sœur Radha. Il s’en plaint auprès de sa mère qui, pour le calmer, autorisa l’enfant à appliquer sur le visage de sa bien-aimée la couleur de son choix et ainsi lui changer son teint. Krishna aima  beaucoup le jeu et le mit en pratique.

Depuis, durant Holi, on se lance toutes sortes de couleurs dans une débauche de joie.

 

La fête de Holi se déroule en deux temps :

Le premier jour on brûle l’effigie de Holika, le lendemain on se lance les poudres en criant

Bura na mano, Holî hai ” !!!

 

Cold Play: hymn for a weekend, tourné pendant la fête de Holi.

Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *